Eco-prêt à taux zéro : des précisions sur le financement d'une unique action de travaux

Un décret

Depuis le 1er mars, la condition selon laquelle seule la réalisation d'un “bouquet de travaux" de rénovation énergétique ouvrait droit à l'éco-prêt à taux zéro est supprimée. Le dispositif peut désormais financer des travaux correspondant à seulement une des catégories de travaux éligibles (au lieu de 2 au minimum jusqu'à cette date), comme l’isolation de la toiture, l’installation d’une chaudière à haute performance énergétique ou encore le remplacement des fenêtres et des portes-fenêtres donnant sur l'extérieur.

Un décret prévoit les conditions dans lesquelles l'éco-prêt à taux zéro peut être octroyé pour financer une unique action de travaux de rénovation énergétique. Le plafond de cet éco-PTZ “une action” est fixé à 10 000 €. Il s'applique aux offres de prêt émises à compter du 01.03.2019. Rappelons que l'éco-PTZ permet de financer jusqu'à 30 000 € par logement. Ainsi un emprunteur ayant déjà bénéficié de la prime pour une montant inférieur au plafond global pourra solliciter une prime complémentaire en cas de financement par la suite d'autres travaux éligibles. 

© Copyright Editions Francis Lefebvre