La hausse des prix de l'immobilier ancien s'accélère

Depuis le début de l'année, les tensions sur les prix de l'immobilier ancien s'accentue au fil des mois.

La hausse des prix de l'immobilier ancien reste soutenue depuis cet été et le rythme sur un an s'accélère, selon la dernière livraison du baromètre LPI-Se Loger. Tous marchés confondus, les prix signés ont encore progressé de 2,5 % au cours des trois derniers mois, contre + 3,1 % dans le précédent baromètre. Sur un an, la hausse des prix est désormais de + 4,1 %, contre + 3,8 % en juillet et + 3,5 % en juin. Le constat vaut autant pour le marché des maisons, qui s'est ressaisi depuis l'hiver dernier, que pour celui des appartements où les tensions sur les prix sont plus fortes que celles qui se constatent habituellement à cette période de l'année.

Au cours des trois derniers mois, les prix signés ont progressé de 9,2 % à Strasbourg (3 545 € / m2), de 4,2 % à Toulon (2 279 €), de 3,7 % à Nantes (3 725 €), de 3,5 % à Lyon (5 078 €) et de 3,1 % à Reims (2 649 €).

© Copyright Editions Francis Lefebvre